Rivalité Canadiens-Nordiques: Impossible

29 09 2009

En regardant les deux premiers épisodes de Lance Et Compte, j’ai réalisé une chose. C’est impossible de recréer la rivalité Canadiens-Nordiques, aujourd’hui. Impossible!

Je l’ai réalisé dans le premier épisode, dans la scène où Francis Gagnon dit à Marc qu’il considérait une offre du Canadien. Marc qui est hors de lui, parce que Francis pense à signer avec l’ennemi.

Nancy et moi avons eu la même réaction: C’est ben cave de s’ennerver pour ça!

Le hockey a bien changé depuis un certain nombre d’années. Les chances de revoir des rivalités comme Canadiens-Nordiques ou Red Wings-Avalanches sont très minces. Les règles sont trop sévères (on aime mieux faire des coups salauds, mais ça s’est un autre débat), donc on veut pas être suspendu. On veut aussi éviter des drames, comme l’incident Bertuzzi-Moore.

Des scènes disgracieuses, il y en a en masse dans le hockey mineur (je peux vous en parler longtemps). Des grosses rivalités, dans le hockey Junior Majeur, on en voit beaucoup. Mais c’est souvent des jeunes qui ont un trop plein d’hormones et qui veulent faire le show.

Mais dans la NHL, à l’époque, c’était de la haine, vraiment de la haine. Aujourd’hui, c’est beaucoup plus rare, et en plus, socialement parlant, c’est très mal vu.

Donc si vous voulez revivre une grosse rivalité Montréal-Québec, plein de violence et d’intensité, regardez le match du Vendredi Saint, ou encore Lance Et Compte: Le grand duel. C’est the next best thing, comme on dit!





Les dangers du Cloud Computing!

28 09 2009

C’est drôle, ça fait près d’un mois que j’ai débuté ce blog, et, bien que le nom du blog est “Techno, Sport et Société”, je n’ai pas encore parlé des deux premiers! On va y remédier, dès aujourd’hui!!

Je ne suis nullement un expert en “cloud computing” (en passant, quelqu’un connait le terme français?). Par contre, quand on voit ce qui s’est passé la semaine dernière avec Google, même le dernier des nuls peut voir qu’il y a un énorme risque à se lancer là-dedans.

Le terme “cloud computing” vient du terme “cloud”, qui, dans un schéma réseau, représente l’Internet. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le cloud computing, c’est un peu compliqué, mais … On va essayer de faire une image. Prenez justement Google. Admettons que votre compagnie décide de tout changer vers Google (ce que je déconseille fortement, pour l’instant!). Donc, les utilisateurs vont se servir de Gmail pour leur courriel, Google Docs pour les documents Word, Excel, etc., Google Calendar pour tous les rendez-vous et réservations de salle, Google Talk pour les communications instantanées.

Ça peut sembler très pratique. Très efficace, tous les documents sont accessible de n’importe où. Presque pas besoin de serveur.

Par contre, il existe un TRÈS gros risque, et on a pu s’en rendre compte la semaine dernière. Lorsque les applications du cloud tombent, tout tombe!

Pour revenir sur notre situation, imaginez que toute votre organisation fonctionne sur un cloud avec Google, et que Google tombe. Plus de email, plus de Word, plus de calendrier, et plusieurs employés qui se tournent les pouces!

Oui, ma situation ci-haut est un peu simpliste. Le cloud computing est un peu plus compliqué que cela, mais l’essentiel est le même. Lorsque vous centralisez toutes vos applications, vous risquez gros en cas de panne. C’est comme mettre toutes les applications de la compagnie sur le même serveur. Fichiers, Exchange, imprimantes… Si le serveur crash, plus personne ne travaille!

Le cloud computing est une technologie très interressante en concept! Mais il faudra beaucoup plus de stabilité et de confiance pour en arriver à une solution envisageable pour les entreprises, et la panne de la semaine dernière ne fait que retarder ce moment!





En ville sans ma voiture – Une hypocrisie

22 09 2009
Chaque année, le 22 septembre, c’est la journée « En ville sans ma voiture ».
Avant que vous me demandiez, non, je n’ai pas laissé ma voiture chez nous aujourd’hui. Je demeure à Ahuntsic et je travaille à Laval. Ça me prendrait 2 h30 aller au travail en autobus, comparé à 10 minutes en char ! Si ça serait une différence d’une demi-heure, ok, mais plus de deux heures, y a des maudites limites !
Je n’ai rien contre la journée « En ville sans ma voiture ». C’est une excellente initiative, pour une bonne cause. Sauf que c’est fait de façon hypocrite.
La première année de cette journée, en 2003 (me semble que c’était la première année), j’étais là. En plein milieu ! Ma première journée de travail à mon nouvel (et premier) emploi en informatique. Sur l’heure du diner, je suis allé marcher sur Ste-Catherine, et j’ai monté McGill College jusqu’à l’université pour aller voir une fille qui ne s’est jamais présentée (ça pas dû être si grave, parce que je l’ai marié cette fille-là, l’an dernier !). Le quadrilatère était grand à ce moment là ! Si je me rappelle, c’était entre Maisonneuve et René-Levesque, et entre la Place des Arts et Peel. Smack-dab dans le quartier commercial !
L’année suivante, ils ont déplacé le quadrilatère beaucoup plus à l’est. Là où il n’y a pas de grosse compagnies pour qui cette journée est une nuisance.
Cette année, la « Journée » se déroule entre 9 :30 et 15 :30, c’est-à-dire durant la période où la grosse majorité des gens sont déjà au travail et non en transit !
C’est quoi le message que ça envoie ? « On veut que vous fassiez attention à l’environnement, mais on va le faire sans que ça dérange vos activités ». Me semble que si je travaillais au centre-ville et que je prenais mon char (comme à l’époque où ma femme travaillait à son ancien emploi, avec stationnement payé), je m’en sacrerais pas à peu près de « En ville sans ma voiture ».
Tu veux avoir un impact ? Minuit à minuit, de Berri à Atwater. ÇA c’est « En ville sans ma voiture » !




Les ***** de travaux!

18 09 2009

Je suis PUUUU capable!

Y a des travaux routiers partout! J’en ai sérieusement ma claque. Je voyage presque pas, je travaille à 10 minutes de chez nous, j’arbitre quelques matchs à 20 minutes de chez nous … Mais bâtard, tout ce que je vois, c’est des travaux.

Je travaille à Laval, et demeure à Ahuntsic. C’est pas long, environ 10 minutes. Sauf que cette semaine, ils ont eu la brillante idée de fermer deux voies à la sortie du pont Papineau en après-midi, ce qui fait que le traffic monte jusqu’à Concorde. Mardi, quand ils ont commencé ça, ça m’a pris 45 minutes au lieu de 15. En plus, je devais aller chercher ma femme au métro… :S

Hier soir, j’arbitrais à Pointe-aux-Trembles. En revenant chez nous, je remarque premièrement que la sortie sur la 40 pour aller prendre la 25 vers le tunnel est fermée, puis que la 40 dans l’autre direction (est) est fermée. Mais en plus, ma sortie à moi est fermée, ce qui fait que j’ai du aller revirer à L’Acadie pour me rendre chez nous, un détour d’environ 10 minutes. Quand il est rendu 11:30 et que tu te lève a 6:30, c’est chiant!

Ce qui m’écoeure surtout là-dedans, c’est que c’est très mal indiqué. Avoir vu une pancarte me disant que la sortie Christophe-Colomb était fermée, j’aurais sorti à Papineau. Ça aurait été bien plus simple. Même chose sur Papineau. Les pancartes apparaissent environ 50 mètres avant que les voies ferment…

C’est plate, parce que je sais qu’on s’en sortira jamais. Un coup qu’ils auront fini le dernier travail routier, ils vont devoir refaire le premier qu’ils ont fait, parce que ça va faire 20 ans ou qqch du genre.

Mise à jour 18/09/2009 8:40: Je viens de vérifier Québec 511. C’est drôle, mais tous les travaux que je viens de mentionné ne sont pas trouvable nul part sur Québec 511. Sauf peut-être pour le pont Papineau, où on parle de seulement 1 voie fermée, sauf entre le 18 septembre 10:30 et le 19 septembre 19:00 où il y a 2 voies de fermée. Comprends pu rien, moi là! À quoi il sert ce crisse de site là?





On écrase!!!

16 09 2009
À 18h ce soir, ça fera exactement 3 semaines que j’ai fumé ma dernière cigarette.

J’aurai 30 ans dans 10 jours. Ça faisait près de 12 ans que je fumais, mis à part quelques mois ou j’avais réussi à arrêter. J’avais commencé au cégep, au cours d’une des nombreuses fêtes bien arrosées auquel j’ai pris part.

J’avais essayé d’arrêter au mois d’avril. Ça été les 5 pires jours de ma vie. J’ai fait tomber un verre de Coke par terre, et j’ai pété les plombs. Ça avait été assez pour me faire recommencer.

Mais plusieurs personnes m’ont parlé d’un livre. « The Easy Way To Stop Smoking » par Allen Carr. Je connaissais 3 ou 4 personnes qui l’ont lu et qui ont arrêté. J’ai hésiter longtemps avant de le lire. Je pensais que c’était un ramassis d’histoire d’horreur, ou un livre qui t’hypnotise ou quelque chose du genre. Puis ma femme est tombé dessus dans une librairie à Plattsburgh. J’ai lu le premier chapitre, et j’ai décidé de l’acheter.

Je l’ai lu en 4 jours, et, le 26 août à 18h, j’ai fumé ma dernière cigarette. J’ai rien touché depuis, j’ai eu quelques petites envies, mais rien pour m’arracher les cheveux.

Tout le monde sait que fumer, c’est beaucoup mental. Mais quand quelqu’un l’explique aussi bien qu’Allen Carr (un gars qui fumait 4 paquets par jour), tu le comprends tellement que ça devient facile d’arrêter. Oui oui ! Ça été facile !

Je vous donne deux liens :
Un conseil à tout ceux qui veulent arrêter : Lisez ce livre là ! C’est probablement la seule vraie méthode pour arrêter de fumer !




Observations d’un Road Trip

14 09 2009

Ma femme et moi revenons d’un petit road trip. On a dormi à Burlington VT jeudi soir, et on est allé jusqu’à Old Orchard, pour passer la fin de semaine. Durant le voyage, j’ai eu plusieurs observations:

  • Old Orchard devrait s’appeler Floride Jr. Pleins de petits motels, plein de Québécois, plein de petits motels québécois. Et c’est rien de très moderne, ce qui fait qu’à certains moment, je me croyais dans une scène de “La Florida”.
  • C’est drôle quand t’es dans la piscine du motel avec un groupe de Québécois, et ils pensent toutes que tu parles anglais. J’espère toujours une occasion où ils vont dire quelques choses de mal contre moi, et, juste avant de partir, je leur dis “Bon ben, bonne soirée, vous autres!”
  • Quand tu conduis pendant 5 heures dans le Maine, le New Hampshire, et le Vermont, tu t’aperçois assez facilement comment les Québécois conduisent tout croche. D’ailleurs, les trois fois où je me suis fait coupé par la droite alors que je roulais à 130km/h, c’était par des chars du Québec.
  • Allez déjeuner chez IHOP, ou allez souper chez TGI Friday’s. Vous allez comprendre pourquoi les Américains sont gros. Sérieusement, avec toute ce que j’ai mangé cette fin de semaine, je vais être obligé de manger de la salade et des galettes de riz toute la semaine pour compenser…
  • Quand t’es pas habitué à passer des postes de péage, ça fait chier de dépenser $10 juste pour prendre l’autoroute.
  • Si j’habiterais le New Hampshire, je serais saoul 7 jours par semaine. Le Liquor Store sur le bord de la I93 a pas de taxes (comme tout au New Hampshire). J’ai acheté un 26 oz de Chivaz, et un 12 oz de Johnny Walker Black pour $50, et une bouteille de champagne Mumm pour $30.
  • J’ai hâte à mon prochain road trip! :)

Avez-vous des expériences de road trip?





Le FLQ sur les Plaines…

8 09 2009

La grosse controverse de la semaine: Le Manifeste du FLQ sera lue sur lors du Moulin à Parole, lors de l’anniversaire de la Bataille des Plaines d’Abraham. Les fédéralistes s’indignent du fait que le texte de ce groupe terroriste sera lu, alors que les souverainistes crient à la liberté d’expression, au fait qu’on ne peut pas renier l’histoire d’un peuple.

C’est drôle, par contre. Quand on a voulu faire une reconstitution de la Bataille des Plaines, les souverainistes ont menacé de tourner cette reconstitution en vraie bataille.

Pour moi, malgré le fait que le Manifeste du FLQ est un torchon haineux, il fait en effet partie de notre histoire. Mais c’est la même chose pour la Bataille des Plaines. Si tu lis le Manifeste, tu dois avoir une reconstitution des Plaines d’Abraham. C’est plate, mais c’est ça!

Les Bourgeois et Falardeau de ce monde peuvent bien faire les crises qu’ils veulent, c’est eux les hypocrites dans cette histoire. On pousse pour faire lire un texte écrit par des terroristes de la souveraineté, mais on monte aux barricades quand on veut faire une reconstitution d’une bataille où les français se sont fait battre en 15 minutes. Pour moi, c’est de la pure hypocrisie.

De toute façon, une reconstitution de la Bataille aurait probablement duré moins longtemps que de lire le Manifeste!